A propos
Photos
Envoyer un mail
-- Blogothèque

09 novembre 2005

Aux Etats-Unis, ils ont Eugene Mirman. En France, on a  Singing Faub. Le pire, c'est que je le connais.


What the... ? | lien permanent | commentaires (0)


03 novembre 2005

Quand je vois ce site (et d'autres), je me dis que la bulle internet de 2001 a de beaux restes à décongeler.


Fun | lien permanent | commentaires (0)


01 novembre 2005

Une superbe pièce sur les quatre saisons, les souvenirs d'enfance, tout en lettres animées. For All Seasons (Application Pc / Mac)


Cute | lien permanent | commentaires (0)


28 octobre 2005

"There's a genius behind the stupidity".


Fun | lien permanent | commentaires (0)


27 octobre 2005

APrès iPod Lounge qui devient iLounge, voici iPod Generation qui devient iGeneration.fr. Apple ne plaisante pas avec le nom de son chouchou.


Culture Geek | lien permanent | commentaires (0)


24 octobre 2005

Un peu de Cher, un ou deux ralentis, et la Guerre des Etoiles devient un film gay.


Fun | lien permanent | commentaires (1)


AMIS
Udner
Nenelle
Manur
AEIOU
Interprétations diverses
The Passenger
Lost in 2
Influence
The Nation
Jamais Pareil
Pas longtemps
Je dis ça, je dis rien
Asylum Street
Nanoblog
Brain Not Found
DiscoBabel
DavDuf
Jamais Content

FAVORIS
Chromewaves
Coudal
Things Mag
Canclaux

WEBLOGS DU MOMENT
Amateur d'art
kBlog
CLUB YAOURT
Le petit Musée des Marques
La boîte à images
PANGOLIN en AFGHANISTAN

BLOGOGEOISIE
La Grange
Transport d'idées
R Men's
Padawan.info
Embruns
Loic Le Meur

IMAGERIES
Moland.Fengkov
Making Room
[daily dose of imagery]
Hal Bergman
Slower
Mathieu Saura
Vincent Moon
Picture Life
Chromasia (EN)

MINE A LIENS
Kopikol














Catégories

Actu
Blabla
Blogosphère
Bresil 1
Bresil2
Chryde2
Consommation
Création
Elucubrations
Innovation
Internet
La vie moderne
Ma vie
Musique
Peer-to-peer & co
People
Politique
Presse
Site
Sur Heures Creuses
Viral


Dates

novembre 2005
octobre 2005
septembre 2005
août 2005
juillet 2005
juin 2005
mai 2005
avril 2005
mars 2005
décembre 2004
novembre 2004
octobre 2004
septembre 2004
août 2004
juillet 2004
avril 2004
mars 2004
février 2004
janvier 2004
décembre 2003
novembre 2003
octobre 2003
septembre 2003
août 2003
juillet 2003
juin 2003
mai 2003
avril 2003
mars 2003
février 2003
janvier 2003
décembre 2002
novembre 2002
octobre 2002
septembre 2002
juillet 2002
juin 2002
mai 2002
avril 2002
Google
Sur le Web Sur Heures Creuses
26 novembre 2005

A la radio

Sur Heures Creuses

Sur France Inter, David Abiker vient de s'enflammer après que deux hommes politiques ont essayé de minimiser l'importance de leurs blogs. Il y voit un phénomène bien plus important, et s'amuse de l'interactivité, du fait que la plupart des blogueurs qui sont invités à parler dans l'émission d'Ivan Levaï d'aujourd'hui le signalent sur leur blog. Là, je me rends compte que je ne l'ai pas fait.

Voilà. Dans dix minutes, un reportage sur la Blogothèque passera sur France Inter. Il a été réalisé par la journaliste Elsa Boublil : on a passé une heure à parler de la Blogo, c'était un excellent moment, un moment qui m'a permis de réaliser à quel point j'étais fier et heureux de ce site. Quelquefois, c'est un vrai plaisir que de faire de la pub à ses bébés.

25 novembre 2005

Tonton Michel

Ma vie

Michel
Ce nez, c'est celui de mon grand oncle, Michel, 76 ans. Gouailleur, baiseur, buveur, grand vivant. Je l'ai pris en photo en plongée, il a vu la photo sur l'écran, a désigné la bosse : "Ça, là, la bosse sur le nez, c'est un souvenir de Paris. C'est un mec qui m'a cassé le nez un soir, alors que j'étais videur au Folies Pigalle, tu connais le Folies Pigalle ? Le mec m'a pris par surprise, on m'a plus cassé le nez après. C'était marrant, je bossais là, j'avais pas trop d'endroit où aller dormir. Mais j'étais assez copain avec les filles du quartier, les filles du coin, les entraîneuses, tu vois ? Elles me proposaient de m'héberger quand la boîte fermait, mais "juste dormir, hein ?". Tu parles, à chaque fois, hop, on faisait pas que dormir !"

Là, il m'a donné une bonne frappe amicale.  Je le vois à peine une fois par an. Là, c'était pour les 80 ans de ma grand-mère. A chaque fois que je le croise, j'ai l'impression d'avoir gagné le droit à une anecdote de plus, à un pan de plus de sa vie que je n'ai le droit de découvrir qu'en grandissant. A moins que ce ne soit lui qui vieillisse, avec une envie de raconter de plus en plus grande. C'est un bonheur, c'est drôle, et c'est une vie sacrément riche. Parce que rien ne lui a jamais fait peur : c'est en tout cas le sentiment qu'il donne.

21 novembre 2005

Grève, ironie et algorithmes

La vie moderne

GrevelibeLibération veut supprimer 38 postes, dont 28 de journalistes. La nouvelle ne me réjouirait pas en temps normal, elle me réjouit d'autant moins que j'ai pas mal de copains là-bas, embauchés il n'y a pas si longtemps, donc susceptibles d'être parmi les premiers à partir si certaines vieilles pièces rancies (trop de noms pour tous les citer ici) ne se décident pas à partir pour laisser de plus jeunes tenter de sauver un canard qui le mérite.

Bref. Le personnel du journal s'est mis en grève et il n'y aura pas de Libé demain à lire dans le train qui ne circulera pas. Pour l'annoncer, ils ont simplement mis sur Libe.fr un communiqué de trois lignes. Vu qu'il est dans la rubrique "Médias", le dernier papier de cette rubrique est automatiquement mis en lien. Cruelle ironie, que ce titre pour un papier qui n'a (presque) rien à voir, mais semble soudainement, tristement,  à propos.

15 novembre 2005

Les lunettes de Jacques

Actu

Je rêve parfois de pouvoir me glisser dans le secret des 'grands', afin de savoir l'importance qu'ils ont décidé de donner à l'insignifiant. Du discours de Jacques Chirac donné hier soir, je ne retiens aujourd'hui qu'une chose, comme beaucoup : ses lunettes. Libé en fait son titre de une, le Parisien le souligne, les blogueurs apprécient et capturent, et forcément, on se demande si ça n'était pas un subtil coup de dernière minute, imaginé par un membre du cabinet un peu plus futé que les autres : les lunettes, ou l'artifice qui masquera au mieux la vacuité des propos du président.

Qui nous permettrait d'en douter ? Pourquoi Chirac aurait-il soudainement renoncé à ses lentilles de contact ? Le discours n'était pas improvisé, on imagine mal une poussière venue se glisser quelques minutes avant le compte à rebours... Pourquoi, ce soir-là, ces lunettes que l'on avait pas vues depuis 20 ans ?

Chiraclunettes_1
Chez moi, après l'amusement, ces lunettes ont provoqué un petit pincement nostalgique. Chirac avec des lunettes, a fortiori des lunettes à grosses montures (même si elles sont bien moins jolies que les anciennes), c'est le Chirac de quand j'étais petit. C'est le Chirac qui doit encore progresser, le Chirac élève appliqué et laborieux, le Chirac qui fait tout jeune à côté de Giscard et ses joues molles. D'où un double effet : il fait un peu plus Papy Jacques, et nous ramène dans le même temps à notre jeunesse. C'est aussi cette distance, soudainement imposée, Chirac qui confirme avec ses lunettes qu'il regarde tout ça d'un peu plus haut. Et qui aura réussi à parler pour ne rien dire tout en nous faisant parler de tout autre chose. Le fourbe.

MAJ : Grandiose. L'AFP en a fait une dépêche :  "Jacques Chirac, qui utilise plus souvent ses  lunettes "depuis quelque temps" pour voir de loin, a choisi lundi soir de les  porter pour lire le prompteur où défilait sa déclaration aux Français. M. Chirac porte très rarement ses lunettes en public, et quasiment jamais  devant les caméras de télévision. Mais "depuis quelque temps, il se sent plus à l'aise avec ses lunettes pour  voir de loin, ou regarder avec précision quelque chose d'éloigné, comme c'était  le cas lundi soir lors de son intervention".

RIEN A VOIR : Demain, c'est le quatrième FightPod. Venez, ça va être chouette.

07 novembre 2005

Le Monde se vend près des gratuits

La vie moderne

Hier, à la télévision, j'ai vu Jean-Marie Colombani inviter les lecteurs qui avaient lâché Le Monde à revenir l'essayer, à profiter de la nouvelle formule pour lui donner une nouvelle chance.
Lemondemetro
Ce matin, j'ai vu à quels lecteurs ils s'adressait. A l'entrée de la station de métro, à côté d'une pile de Metro (celle de 20 minutes était déjà épuisée), traînait un paquet de prospectus vantant la fameuse nougelle formule. C'est ce qu'on appelle une publicité bien ciblée. Assez pressé de la voir.

06 novembre 2005

Exercice de déco

Ma vie

Pour les 30 ans respectifs de Matthieu et Raph, on a entièrement transformé et redécoré leur appartement.

Bux30g

Lire la suite "Exercice de déco"

01 novembre 2005

Trois dimanches d'octobre

Ma vie

Je cours, je cours, je ne sais plus faire que ça, je sais que je courerai dans un mois. J'ai peur de m'arrêter. Peur de rater la prochaine course, sans doute.

Une atelle au soleil

M'arrêter, m'abandonner, j'aimerais pouvoir le faire longtemps, avec la promesse que cela ne changerait rien à ce que j'essaye de construire. Faire pause comme sur un film.

Doudou abandonné

Prendre le temps.

Old men on a bench

Mais je continue de croire. Que j'aurais quelque chose de bâti au bout. Je ne peux croire que je m'épuiserai pour rien.

Faire le mort

Je ne sais plus quoi écrire ici, sinon les doutes qui surgissent lorsque je fais une halte dans ma routinière frénésie. Ces photos ont été prises lors de trois sublimes dimanches d'octobre. Merci à celle qui m'a forcé à en profiter.

21 octobre 2005

Pour l'Amérique, ensemble

La vie moderne

Le gros buzz du moment, c'est Dennis Madalone, ancien coordinateur des cascades de Star Treck, qui a soudainement vu la lumière et décidé de chanter pour soutenir l'Amérique. Ça s'appelle America We Stand As One, et je vous jure, ce n'est ni une blague, ni une vidéo réalisée pendant la vague du Hard FM des années 80. Ce serait déjà la vidéo la plus téléchargée sur internet. C'est trop beau, je suis le mouvement.

Bon WE.

20 octobre 2005

Depuis la voiture / couvres Chefs

Ma vie

Continuons avec des photos de Californie.

Ben Harper ?

Ben Harper ?

Voile

18 octobre 2005

On m'appelle le vieux

Ma vie

C'était dimanche, au Réfectoire, Paris XI.

31

C'était une façon comme une autre de dédramatiser.